Bégard – Remise de médailles – Une formule plus valorisante pour les récipiendaires

Date de l'évènement: 
Vendredi, 22 Juin, 2018

Vendredi 22 juin (2018), devant une centaine de personnes – élus, familles, amis – le maire Vincent Clec'h a animé une cérémonie de remise de médailles. "Nous avons souhaité innover pour cette cérémonie, déclare-t-il en introduction ; Traditionnellement, on faisait des remises de médailles individuellement en cours d'année mais cette année nous avons souhaité regrouper toutes les remises de médailles pour ...

... avoir plus de monde et donner plus de teneur et de consistance à cette réunion ; Et je vois que c'est réussi, puisque vous êtes nombreux". A cette cérémonie vont être récompensés six récipiendaires, plus un jeune qui sera mis à l'honneur. Les médailles vont de la Médaille de bronze Jeunesse et Sports, à la Croix du Mérite Agricole, en passant par la médaille de bronze du Tourisme, la médaille d'Or avec palmes et diplôme, du bénévolat et deux médailles de la ville. Autre innovation pour ce qui est de la médaille de la ville, "c'est qu'avant, la remise de médaille était ouverte aux bénévoles d'associations qui avaient servi longtemps et depuis quelques années, explique le maire, nous avons souhaité l'ouvrir à toute la société civile et notamment au monde économique". Ainsi, depuis 4 ou 5 ans est-il remis une médaille de la ville à des entrepreneurs qui ont participé au développement du territoire, qui ont donné du travail, développé leur entreprise sur Bégard. "Mais cette année, poursuit Vincent Clec'h, on a souhaité associer les salariés, parce que c'est bien le chef d'entreprise qui investit, qui prend des risques... mais on a la chance d'avoir quelqu'un qui a travaillé toute sa vie dans la même entreprise, à Bégard, et que tout le monde connait". Innovation de forme, innovation de fond et innovation protocolaire enfin : "Ce soir, c'est une remise de médaille particulière car nous avons souhaité faire une remise par délégation. Autrement dit, je ne vais pas remettre toutes les médailles, explique le maire ; On va procéder par délégation aux conseillers municipaux, pour personnaliser la remise".

Yann Houssier, médaillé de la Jeunesse et des Sports

La première délégation échoit à Thierry Offret, Conseiller municipal mais aussi président de l'AS Bégard. Intimidé et très ému, il remet la médaille de bronze Jeunesse et Sports à Yann Houssier, licencié depuis 27 ans à l'AS Bégard, après être passé par le CS Bégard et le club de football de Saint-Laurent. "C'est sur les conseils de Pierrot Martin - qui en a conseillé plein d'autres, dont moi-même - que Yann s'est mis au foot" explique Thierry Offret ; A 27 ans, ne voulant plus courir après un ballon, Yann Houssier rejoint l'AS Bégard. "Cela fait 27 ans qu'il est un membre très actif du club, vice-président ; Animateur-encadrant, il s'occupe des minimes, des cadets et de quelques juniors". Et c'est un sportif accompli : "Il fait beaucoup de trails, poursuit le président de l'AS Bégard ; Tous les dimanches, quand il n'est pas blessé, on voit son nom dans les journaux... Entre la 5ème et la 15ème place". Champion des Côtes d'Armor de cross, il a participé au championnat de France de cross ; "Il a largement mérité sa médaille jeunesse et sport, conclut Thierry Offret qui accroche le trophée à la poitrine du récipiendaire. "Ne me pique pas", plaisante Yann Houssier qui va ensuite remercier Pierrot Martin – "c'est effectivement grâce à lui que j'ai commencé le sport ; Quand j'étais jeune, j'étais vraiment très costaud... même gros" - et Thierry Offret "qui m'a poussé à la course quand j'ai arrêté le foot ; Maintenant je fais un peu de vélo... en alternance". D'ailleurs, le lendemain, il s'alignait sur le départ des 105 km de la PLB Muco où il finira en 03h28'53" à une moyenne de 30,73km. Pour info, Yann Houssier est âgé de 54 ans ; A 27 ans, il arrête le foot pour se mettre à la course et à 54 ans, il se met au vélo... La natation peut-être à 81 ans ?

Armand Gouriou, Vice-champion du monde par équipe

"Après l'ancien, le p'tit jeune..." lance ensuite Thierry Offret. Et le p'tit jeune, c'est Armand Gouriou qui a participé à la coupe du monde cadet de course de montagne le week-end dernier. Vous avez bien lu : la coupe du monde ! A la suite de sa 4ème place le 3 juin au championnat de France de course en montagne, à Arrens-Marsous dans le Val d'Azun (Pyrénées), il a été sélectionné en équipe de France cadet pour participer à la coupe du monde qui s'est déroulée quelques jours plus tôt à Lanzada en Lombardie (Italie). Ils étaient 4 cadets en France ainsi sélectionnés et l'équipe de France termine 2ème derrière l'Angleterre et devant l'Italie, la Turquie et les Etats Unis. Individuellement, il finit 18ème. "C'est un très grand honneur pour le club, pour la ville de Bégard, lance Thierry Offret ; Armand est de Squiffiec et cela fait plus de 10 ans qu'il est au club et passer de l'école d'athlé à l'équipe de France en cadet...  Il n'y en a pas beaucoup en Bretagne, sans doute l'un des seuls internationaux". Elève au lycée Félix Le Dantec à Lannion, en sport-étude, c'est Caroline Dubois du Comité Départemental 22 qui s'est occupée de l'envoyer faire ces courses de montagne. Thierry Offret la remercie, ainsi qu'il tient à remercier Marie-Jo et Gérard Pinel, du club de Lannion où s'entraine Armand Gouriou lorsqu'il n'est pas à l'AS Bégard. "On s'arrange entre clubs du secteur..." explique le président de l'AS Bégard à son tour remercié par Armand Gouriou "pour sa passion pour l'athlé" : "Il est vraiment toujours là pour les compets, les trails, il est à fond..." [NDLR : pour en savoir plus sur la participation d'Armand Gouriou à la coupe du monde, c'est ICI (Source FFA)].

Médaille de bronze du Tourisme pour Hervé Le Gall

La deuxième délégation, c'est pour l'adjointe à la culture, Cécile Boëte qui présente : "La Médaille de bronze du tourisme a été instituée en septembre 1989 ; Elle est destinée à récompenser les personnes qui par leur implication bénévole ou leurs valeurs professionnelles, ainsi que par la durée et la qualité des services rendus, ont efficacement contribué au développement du tourisme et aux activités qui s'y rattachent". Et Hervé Le Gall, adjoint au maire en charge des travaux et de la voirie depuis quelques mois, fait bien partie de ceux-là : Alors Conseiller Communautaire de l'ancien territoire du Pays de Bégard en 2002, il participe à la création du camping du Donant. En 2008, il est nommé vice-président en charge du tourisme. Avec Fanny Dauphin, alors directrice du camping, il participe à la labellisation de l'équipement ; En 2011, le camping obtient le label « camping qualité ». Cécile Boëté souligne la "ténacité" du récipiendaire, pour défendre le camping communautaire, "et les débats houleux" que cela provoquait ; "Mais on finissait toujours par trouver un compromis et c'est ainsi qu'en 2013, le camping a réalisé son meilleur résultat".  Dès 2012, Hervé Le Gall participe à la réflexion autour d'un Office du Tourisme communautaire. L'office du centre de ville sera inauguré en 2014 [NDLR : Quelques retours en arrière : Débat autour de l'Office du Tourisme / débats autour de l'Office du Tourisme #2 / Inauguration ensoleillée de l'Office de Tourisme]. Aujourd'hui, l'Office du Tourisme du Pays de Bégard est devenu Bureau d'Information Touristique de l'Office du Tourisme Guingamp-Baie de Paimpol, mais Hervé Le Gall est toujours impliqué en qualité de membre du Comité Directeur. "Ta passion pour la découverte du patrimoine local, pour ton territoire et l'envie de le faire connaitre t'ont également conduit à y développer des circuits de randonnée, ajoute l'adjointe à la culture ; On notera l'existence de plusieurs boucles vélo-famille et ta participation à la création de l'Office de Tourisme itinérant hypo-mobile. Cette médaille avait été demandée par Gérard Le Caër en début 2017 et pour en avoir parlé avec toi, je sais ton émotion aujourd'hui : elle n'a pas le goût qu'elle aurait dû avoir" et de conclure : "Elle témoigne de ton engagement et de ton travail".

Hervé Le Gall dit ensuite son plaisir de recevoir cette médaille. Il remercie Cécile Boëté de son brillant discours et aussi de ne pas "l'avoir piqué" lorsqu'elle a épinglé sa médaille. Il la dédie à Gérard Le Caër.  "Noël Bernard, Gérard Le Caër et leurs équipes successives ont imaginé le développement touristique de Bégard. Ils voulaient changer le visage de la ville surtout connue par son hôpital en créant, en 1990, l'un des sites les plus fréquentés des Côtes d'Armor : Armoripark. Puis ce fut en 2002, le camping du Donant". Cette médaille qu'il dédie à l'ancien maire, il aimerait aussi la partager avec Fanny Dauphin devenue Fanny Tanguy aujourd'hui : "Je voudrais partager cette médaille avec Fanny avec qui je collabore depuis 2008 ; Durant 6 saison, de 2008 à 2013, en qualité de directrice du camping, et avant qu'elle prenne la direction de l'Office du Tourisme du Pays de Bégard, avec ses équipes, elle n'a compté ni ses heures ni ses week-end pour attirer les touristes chez nous ; Et ce n'était pas facile pour un camping en zone rétro-littoral".

Joël Le Pennec : Médaille du Bénévolat

C'est à son cousin - "pas cousins à la mode de bretagne... de vrais cousins germains" précise le remetteur – que Jean-Yves Jaguin a remis la médaille avec palmes d'or et diplôme du bénévolat à Joël Le Pennec. Cette médaille récompense de longues années d'engagement et de bénévolat. L'adjoint au Maire en charge de la communication salue "l'énergie, le désintéressement et l'engagement au service des autres" du récipiendaire puis il retrace son parcours qui va du collège François Clec'h à la Présidence de l'AMMAC(1), en passant par un engagement dans la Marine Nationale -  spécialité secrétariat et comptabilité – et les pompes funèbres Le Guern lorsqu'il a pris sa retraite militaire au bout de 15 ans de service actif. C'est en 1976 que Joël Le Pennec prend en charge la trésorerie de l'AMMAC et en 1983, la présidence. "Depuis, il œuvre et consacre beaucoup de son temps à la vie associative. C'est un homme investi, dévoué, disponible, au service des siens" déclare Jean-Yves Jaguin avant de lui remettre médaille et diplôme.

Joël Le Pennec dit ensuite que cette médaille fait suite au congrès de l'AMMAC du 14 mai 2017 à Bégard. Il dédie cette médaille à Gérard Le Caër : "Lorsqu'on se rencontrait à l'Assemblée Générale de l'AMMAC, il m'appelait : "mon copain d'école". Nous partagions les mêmes bancs au collège François Clec'h".

Michel Bonnot : Médaille de la ville

"Quelle richesse... Sport, tourisme, bénévolat et maintenant le monde économique" déclare Vincent Clec'h pour introduire la nouvelle délégataire, Marie-Louise Daniel, qui remet la médaille de la ville à Michel Bonnot, "pour avoir su créer ton entreprise, la faire prospérer puis la transmettre à ton fils Gildas et pour avoir donné du travail aux gens de Bégard et aux alentours". L'adjointe aux affaires sociales retrace le parcours de l'entrepreneur : scolarité à Bégard, apprentissage de carreleur, embauche à Saint-Brieuc, puis à Morlaix puis retour sur Saint-Brieuc, puis Guingamp, service militaire en Algérie, embauche sur Bégard ; Il se met à son compte en 1963 en tant qu'artisan carreleur avant de créer la SARL Bonnot en 1993. L'élue Bégarroise jette quelques éclairages anecdotiques : A ses débuts, le lundi, le jeune Michel Bonnot se levait à 6h pour embaucher à Saint-Brieuc à 8h ; Chaque semaine, il faisait le parcours depuis Bégard à vélo et refaisait le même dans l'autre sens le vendredi, sauf la fois où une bonne âme l'a pris en voiture, "le vélo dans le coffre de la frégate".  Lorsqu'il s'est mis à son compte en 1963, l'artisan carreleur faisait sa prospection commerciale avec la mobylette de sa femme Jeannine. Les débuts sont difficiles jusqu'à ce qu'il achète une 2CV. Les affaires vont mieux et il embauche son premier ouvrier en 1967, puis 7 autres ensuite, dont un qu'il a gardé 27 ans.

Aujourd'hui, l'entreprise « Art et Fenêtres – Bonnot Menuiseries » sise dans la zone de Coat Yen, emploie 15 ouvriers/salariés et son créateur Michel Bonnot est ravi de se voir remettre la médaille de la ville... sans que cela le rende plus bavard.

Marianne Féchard, 40 années de Pomme d'Or !

C'est Cinderella Bernard qui reçoit la délégation pour remettre la deuxième médaille de la ville à Marianne Féchard, salariée et retraitée de la Pomme d'Or. "Gérard Le Caër avait eu l'idée de valoriser le travail par la remise de la médaille de la ville", déclare-t-elle ; Le travail des entrepreneurs mais aussi le travail des salariés qui contribuent à la richesse de l'entreprise". Pour la première adjointe, le travail est un concept qui a bien évolué au fil des siècles... "des prolétaires de Marx aux ouvriers [...] et alors que les prolétaires de Marx se battaient pour être reconnus comme étant la force et la ressource de l'entreprise, producteurs de richesses, aujourd'hui, on ne parle plus que du coût du travail. C'est une vision très capitaliste qui soumet les travailleurs à la force de l'argent". Elle met un point final à cette introduction éminemment politique dont elle est très souvent porteuse, pour exclusivement honorer en la circonstance, la richesse du travail. Elle se dit fière remettre cette médaille : "Avec tes petites mains, ton sourire, ton écoute, ta sympathie, tu as su porter les belles valeurs du travail, celles de rendre toujours le meilleur service possible, de savoir anticiper les besoins, d'exercer ton métier avec humanisme", déclare-t-elle à l'attention de Marianne Féchard puis d'ajouter : "Gérard Le Caër disait que tu étais une légende à Bégard". Il est vrai que résidente à Bégard, Marianne Féchard a travaillé à la Pomme d'Or du 1er février 1978 au 1er mars 2018, date à laquelle elle a pris sa retraite à l'issue de 40 années de service en salle, "toujours ponctuelle, disponible, assidue, pas un arrêt maladie" ajoute l'élue qui la considère comme étant un marqueur de la vie bégarroise au travers des réceptions dont elle fit le service  : "d'abord le mariage des jeunes parents, le baptême des jeunes enfants, le mariage de ces enfants, le baptême de leurs bouts de choux... D'autres t'auront vu grandir aussi...  Noël Bernard te disait souvent : « je t'ai connue toute petite » et maintenant, tu peux dire la même chose, à l'accord du genre près, à Vincent Clec'h, le nouveau maire : je t'ai connu tout petit".

Marianne Féchard, avec émotion, lance un "clin d'œil à Gérard Le Caër qui avait pris cette décision". Elle remercie M. et Mme Le Goff, M. et Mme Ménard "de m'avoir accordé leur confiance durant ces 40 années passées à la Pomme d'Or. Nous formions une équipe et pas de tralala... du résultat comme dit M. Ménard"

François Lintanf : 35 ans au service des autres... et ce n'est pas fini !

C'est Yvan Bourdon, l'adjoint au maire, qui se charge de la dernière délégation, celle de remettre la médaille de Chevalier de l'Ordre du Mérite Agricole à François Lintanf. "Les associations sont des animateurs indispensables de la commune, des partenaires privilégiés des collectivités dans différents domaines, sportifs, sociaux, culturels, économiques ou humanitaires, déclare l'élu et c'est dans ce dernier domaine qu'agit le récipiendaire avec son association « Champs Tiers Monde » et la Banque alimentaire. Yvan Bourdon décrit à grandes lignes 35 années d'engagement humanitaire de François Lintanf consécutives à un voyage fait en Inde : "En 1982, il crée « Champs Tiers Monde », dont il est toujours le président, consécutivement à une visite en inde qu'il fait en 1976. Marqué au plus profond en découvrant cette misère, il y adopte ses enfants : Sandra en 1977, Erwan en 1979 et Laeticia en 1985" Selon l'élu, "par « Champs Tiers Monde » l'objectif est de réunir, dans un esprit d'amitié, les personnes qui acceptent de mettre bénévolement leurs connaissances, leurs compétences et leur travail au service des autres dans un but humanitaire pour aider les plus défavorisés, aussi bien en France qu'à l'étranger". C'est ainsi que « Champs Tiers Monde » a participé à de nombreux programmes, liés à l'agriculture au départ, puis sous d'autres formes ensuite, tels que les centres d'accueil [NDLR : Pour en savoir plus, consulter Champs Tiers Monde – 3.545€ collectés et redistribués en 2017 et surtout le chapitre consacré à l'association dans cet article : Le Crédit Agricole remet trois trophées pour les associations]

"Jusqu’à aujourd'hui, ton investissement et tout l'intérêt que tu portes à ton association, ta collaboration au travers de différentes institutions, associatives, publiques, en tant que bénévole, font de toi une personne appréciée, reconnue et estimée de nous tous, déclare Yvan Bourdon en clôture avant de passer la main pour la remise de médaille du Mérite Agricole, "pour ces 35 années de service à te consacrer au bien-être des gens les plus démunis, au service de l'agriculture, d’où ta distinction. Mais tout ceci n'est rien : Tu es aussi une personne généreuse, avec cette sensibilité humaine qu'on te connait et cela mérite notre admiration et notre sympathie".

C'est Yannick de Sagazan, le vice-président de l'AMOMA(2) qui prend le relai - "Le mérite agricole, c'est la légion d'honneur du monde agricole. Elle existe depuis 1883... François n'est pas agriculteur, n'a certainement jamais su ce qu'était une « trois oreilles »" et donc c'est paradoxal" – avant de le passer au Président Eric Jégu qui complète : "Mais il se trouve qu'on a décidé de sortir un peu des sentiers battus pour chercher des gens qui œuvrent dans le monde agricole en général" et qui va épingler la Croix du Mérite Agricole au revers du veston de François Lintanf, dans le respect du protocole approprié.

"Vous connaissez ma timidité, déclare François Lintanf, qui dédie sa médaille à son épouse, à ses trois enfants et à leurs conjoints. "J'aurai également une pensée particulière pour tous les habitants de la commune, agriculteurs ou pas, qui sans faire de bruit, rendent service régulièrement autour d'eux" et il y inclut toutes les familles adoptives de Bégard. "Puissions-nous continuer à nous serrer les coudes au-delà de tous clivages politiques et religieux, car nous ne serons jamais trop pour tenter d'éradiquer la misère" conclut le néo Chevalier au premier grade de l'Ordre du Mérite Agricole.

----------------------------------------------------------------------

Notes : (1) AMMAC : Associations de Marins et de Marins Anciens Combattants – (2) AMOMA : Association des Médaillés de l'Ordre du Mérite Agricole

Partagez cet article