Bégard – A l'école de Trézélan, c'est le jour et la nuit...

Date de l'évènement: 
Vendredi, 18 Mai, 2018

Vendredi 18 mai (2018), comme chaque année maintenant, à la mi-avril – c'est devenu une institution – les élèves de l'école de Trézélan, des plus petits de maternelle aux plus grands du CM2, se consacrent aux arts plastiques pour produire leur exposition d'art visuel. C'est la huitème édition. Après le ciel et l'espace en 2014 [NDLR : « Le ciel et l'espace » pour la 4ème expo d'Arts Visuels de l'école de Trézélan], les rêves ...

... et cauchemars en 2016 [NDLR : Voir Les "Rêves & Cauchemars" des enfants de Trézélan], ils ont travaillé cette année, sur le jour et la nuit. Pour sa deuxième année dans l'établissement, Mickaël Delahais, en charge des GS et des CM, explique : "Comme chaque année, on a essayé de faire un peu de travail individuel et des réalisations collectives. Le collectif restera dans l'école, l'individuel repartira avec les artistes qui pourront garder un souvenir de leur travail". Et du travail il y en a eu ! Pour les enfants mais aussi pour les éducateurs : "C'est deux à trois semaines de travail pour tous les collègues et pour toutes les classes" explique notre guide-enseignant. De travail, mais aussi de créativité, parfois alimentée par de grands artistes tels que James Rizzi qui a inspiré un très joli triptyque d'immeubles aux fenêtres éclairées, réalisé en collages et peinture acrylique (TPS-PS-MS), ou encore Van Goth pour une nuit étoilée faite de collages, de découpages, en craies grasses et encres (CP-CE1-CE2). Il y avait aussi des décors : « les boites de nuit » des tous petits (TPS-PS-MS) qui n'ont pas manqué d'évoquer dans l'esprit des parents autre chose que ce que les enfants pensaient, des hiboux, des mobiles en papier mâché – "il y avait beaucoup d'enthousiasme à les voir patouiller quand il faut faire le papier mâché" souligne Mickaël Delahais – des lunettes de soleil et des lunettes de lune, un quiz sur les cris des animaux diurnes et nocturnes, des QCM électriques, et un conte en format XXXL, utilisant un codage, où le lit est un rectangle, le petit garçon un rond bleu, le papa un rond plus grand bleu plus foncé, le loup un rectangle noir, les moutons des ovales blancs et les chasseurs...

C'est un exercice de pédagogie appliquée. Faire des points en peinture, découper des lunes, travailler au ciseau, se prendre en photo, aborder le vocabulaire de l'appareil : objectif, zoom, déclencheur..., parler des planètes, des satellites et des étoiles, travailler en électricité : câblage, circuits électriques, manipuler une pince à dénuder... "Pour nous, c'est un vrai plaisir. Cela nous permet de faire un travail de tous les jours mais de manière concrète... avec un but" déclare l'enseignant des plus grands ; "Quand arrive cette période, les plus grands soupirent ; Pour le principe ; Ils adhèrent totalement quand on arrive à les associer, à leur laisser un peu de liberté. C'est eux qui ont choisi le QCM littérature avec les poésies et les chansons qu'on a faites ou qu'on va faire cette année. Ils savent que la dernière semaine avant les vacances de Pâques, c'est un fonctionnement particulier : Il y a des ateliers d'arts plastiques les après-midis, des parents viennent et les enfants sont ravis ; Ils aiment bien être dans le groupe de papa ou de maman".

Partagez cet article