GP3A/Pays de Bégard – La nouvelle équipe permanente de la MJC

Date de l'évènement: 
Vendredi, 20 Octobre, 2017

Vendredi 20 octobre (2017), Nicolas Galli, le président de la M.J.C du Pays de Bégard et de GP3A(1) désormais, a présenté la nouvelle équipe des permanents de la M.J.C. Enfin… presque nouvelle, car, comme le dit Corinne Le Dû, la responsable de la partie administrative ...

... et financière :"je tiens un peu les murs ici… J'ai à peu près le même âge que cette structure !" et Julie Tircot, ex animatrice culturelle de la M.J.C, a pris son poste de directrice depuis le 1er avril dernier. "En 6 mois, j'ai appris énormément de choses. C'est un poste très enrichissant et nourrissant pour une personne curieuse de tout comme moi" déclare-t-elle avant d'annoncer les 50 ans de la MJ.C en mai prochain et d'avaler une mouche ! "J'espère que cela porte bonheur !" dit-elle, pliée de rire.

La nouvelle animatrice culturelle, enfin… nouvelle depuis quelques mois maintenant, c'est Céline Hagimont. Elle a pris ses fonctions en mai dernier. Elle vient de la Lorraine… avec ses sabots… où elle était déjà animatrice culturelle dans une MJC et animatrice en arts plastiques. Après un passage sur Rennes – avec ses sabots dondaine… - où elle a exercé dans un autre domaine, "je reviens à l'animation avec l'équipe de la M.J.C" dit-elle, ravie d'être à Bégard et loin d'être vilaine (Cf. la chanson).

C'est le plus grand de tous et il va s'occuper des plus petits ! Vincent Méreau avoue son âge - "30 ans… Il fallait le placer à un moment donné" – et se dit très heureux de travailler à la M.J.C, malgré une prise de poste "un peu rock'n roll", à quelques jours du début du centre de loisirs d'automne. Il est animateur depuis l'âge de 16 ans dans des centres de loisirs, des centres de vacances, et il a été animateur avec des personnes en situation de handicap. Il a aussi été responsable de vie scolaire, enseignant en gestion de projet, éducateur, éducateur spécialisé … et il est plein de projets : "J'ai envie de relancer un carnaval ; Des enfants déguisés qui défilent dans la ville, je trouve ça vachement sympa !". Il voudrait aussi proposer aux enfants du Pays de Bégard, de monter des projets en lien avec l'écrit, la lecture – "j'ai fait une peu de slam dans ma vie" – et plus encore, "à voir ce que ma tête de foufou va sortir comme idée de projet pour les mois à venir" conclut-il, très à l'aise.

Tout autant à l'aise, Florian Boscher, le nouvel animateur jeunesse depuis le 1er octobre se présente à son tour. Animateur lui aussi depuis l'âge de 16 ans, il était au service jeunesse de Belle-Isle-en-Terre puis, pendant 9 mois sur Dinan où il s'est occupé d'enfants de 3 à 12ans. Il revient donc sur la jeunesse – "la tranche d'âge qui m'intéresse le plus" – et il est, lui aussi, plein de projets : "je voudrais redynamiser le local jeunesse qui n'est plus très fréquenté par les jeunes, les mercredis, samedis et pendant les vacances ; L'idée c'est de monter des projets avec eux afin qu'ils ne soient pas seulement consommateurs". Il envisage aussi des séjours itinérants – "de 5 et 15 jours en Bretagne" – ou encore : "de monter un club vidéo avec Céline, en partenariat avec le collège" et encore, "de créer, après les vacances d'automne, un atelier réparation de mobylettes et de vélos".

C'est à Julie Tircot, la directrice que revient la clôture de cette présentation à laquelle elle associe Nathalie Courseaux, en poste au secrétariat dans le cadre d'un CAE(2) depuis un an et demi. Elle dit, à ce propos, que les associations sont en péril suite à la directive gouvernementale de supprimer les contrats aidés. "Cela fait aussi partie des grands objectifs de la MJC : Consolider et créer de l'emploi. On va travailler pour… avec le Conseil d'Administration" et de poursuivre : "J'espère que l'on va continuer à travailler de longues années ensemble, vous apporter de la programmation culturelle, des services à destination des enfants, des jeunes mais également des adultes". Elle rappelle en synthèse que la M.J.C du Pays de Bégard, c'est cinq permanents, une secrétaire en CAE et une quarantaine de salariés sur l'année avec les animateurs du centre de loisir, puis, mettant fin à un silence où l'on aurait entendu LA mouche voler, si elle n'avait pas été avalée, elle convie l'assistance à un pot d'accueil et d'amitié.

-------------------------------------------------

Notes : (1) GP3A : Guingamp Paimpol Armor Argoat Agglomération – (2) CAE : Contrat d'Accompagnement dans l'Emploi

Partagez cet article