GP3A/Bégard – Marc Digois expose au Bureau d'Information Touristique

GP3A/Bégard – Marc Digois expose au Bureau d'Information Touristique

Jusqu'au samedi 29 septembre (2018), le Bureau d'Information Touristique de Bégard accueille le Locenvellois Marc Digois, artiste peintre, mais pas que ! Il est aussi sculpteur, travaille les métaux et les paradoxes puisque, ancien parisien, il est devenu rural et ancien instit, il est devenu artiste. Même si ce n'est pas aussi paradoxal que cela tout compte fait ! Pour l'heure, c'est le peintre qui est accueilli au BIT de Bégard : il expose une dizaine d'œuvres. Côté réalisation, il travaille l'huile, en glacis, en couches très fines, diluées, qui se superposent. Il utilise des pinceaux mais ses outils préférés sont des réglettes en métal qu'il fabrique lui-même et auxquelles il donne la forme désirée. Ce qui l'intéresse, c'est la matière, le travail de la lumière, le trajet de la lumière et il n'utilise pas de blanc ; Il utilise celui de son support, du papier marouflé sur un support en bois. Son inspiration est alimentée par des résurgences, de sa vie en ville, de balades, et elle se traduit par une expression abstraite, mais toujours en lien avec la réalité. Cela peut être un sentiment et il lui arrive parfois d'induire un sens figuratif, "sans que cela soit trop visible" précise-t-il. Il n'y a pas de titre à ses œuvres afin de laisser le champ libre à la digression, à l'imaginaire. Son œuvre est cohérente ; Il y a un style Digois ! "Très longtemps, j'ai fait de la peinture en travaillant des enduits en plâtre et c'est la rencontre avec Yahne Le Toumelin qui a été le déclencheur de ma façon de peindre désormais ; C'est une star ; Elle m'a permis de découvrir sa technique et j'ai assisté à la réalisation de quelques-unes de ses huiles sur papier marouflés sur bois". Un style qu'il continue de travailler, avec Léo Ferré comme compagnon d'atelier Pour plus d'information, le contacter au 06.88.55.54.49

date de fin parution: 
Samedi, 29 Septembre, 2018 - 20:00
Samedi, 8 Septembre, 2018
Partagez cet article