Pédernec – Antennes relais – « Stop Antenne Bré » veut être écoutée

Date de l'évènement: 
Vendredi, 7 Septembre, 2018

Vendredi 7 septembre (2018), l'association « Stop Antenne Bré » a convié les habitants – ils étaient une quarantaine - pour les informer de possibles problèmes consécutifs à l'installation, par Orange, de nouvelles antennes relais – 4G semble-t-il - à proximité de la RN12 ou de la voie ferrée. Elles viennent compléter le parc existant : deux sont destinées à Tréglamus, deux à Louargat et une à Pédernec, à Parc-Bihan ...

... plus exactement. Cela fait donc cinq antennes relais, de 40m de haut, qu'Orange installe en ayant seulement déposé une demande préalable de travaux, et c'est ce qui a interpellé les membres du bureau : "On a fait des recours en mairie et il se trouve que cette déclaration n'était pas légale, explique Isabelle Jaguin, la secrétaire de l'association ; Il fallait un permis de construire et ça nous choque quelque part que les gens d'Orange puisse installer des antennes de 40 m de haut avec des déclarations préalables alors qu'ils savent qu'il faut un permis de construire. C'est pour faire très vite sans que personne ne voit rien. On a donc décidé de créer une association pour informer les gens de ce qui se passe. On est dans l'illégalité totale et on laisse faire ; GP3A(1) a laissé passer, les déclarations préalables". Depuis, suite à ces recours, la situation a été régularisée par Orange et GP3A ; Ces antennes répondant aux spécifications requises en matière d'urbanisme, les permis de construire ont été délivrés.

En revanche, pour les membres de l'association co-présidée par Patrick Le Blévennec, le Président local du GDS(2), et Anthony Ellien, il reste le problème du risque que pourrait représenter ces antennes. Nous utilisons le conditionnel car l'innocuité des ondes électromagnétiques reste à être démontrée, de même que le contraire, leur nocivité, et les membres de l'association le savent très bien : "Cela nous préoccupe au niveau de notre santé, même si ça n'a pas été démontré ; Certains disent que oui, d'autres disent que non ; Il y aurait des recommandations" et ils demandent simplement à être écoutés, certains d'entre eux habitant à 100 m des antennes : "On nous dit qu'une antenne n'est pas plus néfaste qu'un téléphone portable or il s'avère qu'en élevage, il y a des problèmes de courant. Il y a des mises à la terre de ces antennes et on ne sait pas ce qui se passe dans le sol. Ça revient dans nos exploitations... On ne veut pas nous écouter et en s'informant, on s'est rendu compte qu'il y avait des problèmes" et de citer des cas de mortalités non expliquées en élevage, de changement de comportements, de chutes de production de lait, de dégradation de la qualité du lait... autant de cas qui ne trouvent pas de solution... ni de certitude quant à leur origine. Pour cette réunion, « Stop Antenne Bré » s'est assuré les services de Robert Nicolas, géobiologue(3) et agriculteur à Louargat. Il a notamment expliqué qu'une vache peut percevoir un courant parasite de 0.5V, soit 10 fois le voltage que l'on percevait lorsque, pour s'assurer s'il y avait encore du courant dans les anciennes piles électriques, on mettait la langue sur les deux languettes [NDLR : Nous avons trouvé une information sérieuse sur le sujet ICI]

 "On attend qu'on nous écoute, dit Isabelle Jaguin en conclusion de notre entretien ; Notre volonté est d'informer les gens que des choses peuvent être faites, comme se retourner vers le GDS pour faire un état des lieux, ou des sociétés comme l'APAVE et SOCOTEC pour faire des diagnostics électriques, ou encore l'ANFR(4) qui peut venir gratuitement faire des mesures de champs électro magnétiques. Il faut éliminer les risques et arrêter de nous dire que tout va bien !".

-----------------------------------------------------------------------------------

Notes : (1) GP3A : Guingamp Paimpol Armor Argoat Agglomération – (2) GDS : Groupement de Défense Sanitaire des productions agricoles – (3) Géobiologie : discipline qui prétend traiter des relations de l'environnement, des constructions et du mode de vie avec le vivant, de l'ensemble des influences de l'environnement sur le vivant, et notamment des ondes liées aux champs magnétiques et électriques, courants d'eau souterrains, réseaux dit « géobiologiques », failles géologiques, etc. (Source Wikipédia) – On disait auparavant radiesthésie – (4) Agence Nationale des Fréquences

Partagez cet article