Bégard – EAG et Baloré : un pacte autour de la dictée d'ELA

Date de l'évènement: 
Lundi, 16 Octobre, 2017

Lundi 16 octobre (2017), Julien Anthoine, l'enseignant de CM2 de l'école élémentaire de Baloré, a organisé la 14ème édition de la dictée d'ELA qui entre dans le cadre de la campagne « Mets tes baskets et bats la maladie ». Il s'agit, pour l'enseignant qui en est à sa 10ème édition sur Baloré, de sensibiliser ...

... les CM1 et les CM2 – ils étaient 105 dans la cantine - à l'existence de maladies – "de vraies cochonneries" – telles que les leucodystrophies, maladies génétiques orphelines qui affectent le système nerveux. Une fois encore, ce sont deux joueurs de l'EAG qui ont enfilé la blouse de maître pour dicter le texte de l'année, extrait d'un ouvrage de Leïla Slimani ; Il s'agissait de Karim Achahbar, 21 ans, attaquant, qui était en terrain connu – il a été pendant 2 ans joueur au CS Bégard – et Killian Le Roy, 19 ans, gardien de but. Pour le premier, c'était une première ! "C'est super agréable ; Ils sont super gentils, ils sont à l'écoute et c'est pour une bonne cause". Il parle des enfants bien entendu, et pour les gâter, les deux K ont apporté des petits drapeaux aux couleurs du club et des petits carnets, genre trombinoscopes.

"En classe, on a visionné une vidéo fournie par l'association ELA, explique Julien Anthoine ; On a parlé de ces maladies qui sont une belle cochonnerie. Prendre conscience de cela aujourd'hui, va permettre de les responsabiliser et de les faire devenir les citoyens de demain". A l'initiative de cette démarche à l'école de Baloré, il se félicite de pouvoir encore faire venir des joueurs de Guingamp : "Le club de Guingamp a été pas mal démarché pour ce type d'action… Il a eu pas mal de demandes et il s'est posé la question de la poursuite de cette opération… Mais comme on a été les premiers à les démarcher et que cela se passe toujours très bien, ils nous ont donné l'exclusivité de continuer avec nous". Il faut dire par ailleurs que dans les cuisines de l'école, il y a un sérieux supporter d'EAG ! Très sérieux !

Pour Eliot, l'un des jeunes élèves appliqués, cette dictée/recopie n'avait rien de difficile. "Il faut surtout essayer de faire le moins de fautes possible, surtout pour eux, c'est pour leur faire honneur" dit-il en parlant des jeunes malades.

Partagez cet article