Bégard - « Dans, Dedans » à la Tannerie

Date de l'évènement: 
Vendredi, 21 Juillet, 2017

Vendredi 21 juillet (2017), une nouvelle fois, La Tannerie a donné une dimension internationale à la ville de Bégard. Pas de Yann Kersalé comme l'an passé (NDLR : Voir le génie de La Tannerie), mais quatre artistes plasticiens – Roland Cogner, Léo Delarue, (feu) Toni Grand et Konrad Loder – qui exposent des œuvres extraites...

...  de la collection Quasar. « Dans, Dedans », tel est le titre de cette exposition. Non… pas Dents, deux Dents… « Dans, Dedans » … comme le montrent ces œuvres, sculptures et dessins, "faits, soit à partir de la matière brute pour aller chercher une forme, soit dans l'association de matériaux pour déployer une forme" explique Erwan Le Bourdonnec, le propriétaire des lieux et président de l'association ADER (Art Design Espace Roudour) qui en construit la destinée.

C'est la 10ème exposition de la Tannerie ; Sa 6ème saison. Et une fois encore, elle accueille des artistes de grand renom, dont trois d'entre eux étaient présents lors du vernissage. "Si la Tannerie peut continuer à inviter des artistes de si grand talent, c'est aussi grâce à son public, à l'intérêt que vous portez pour notre démarche exigeante, pas élitiste, mais exigeante, qui consiste à présenter un travail de grande qualité et de le rendre accessible au plus grand nombre, déclare Erwan Le Bourdonnec ; On travaille depuis des années là-dessus et on y croit ! Ici, à Bégard !". Il dit vouloir montrer que l'art contemporain a toute sa place en milieu rural. "Le désir est là, essentiel, mais ces expositions ne seraient pas possibles sans l'accompagnement de la municipalité de Bégard, du Département et de la Région". En effet, le lieu est privé et les subventions publiques ne servent qu'à produire les expositions et à accueillir les artistes dans les meilleures dispositions. "Dans un contexte politique difficile, poursuit le président d'ADER, il est pour nous essentiel d'entendre que l'art ne sera pas oublié. L'art est ce qui rassemble ; Il est signe, signal de civilisations, et pour cela, il est d'utilité publique" et de conclure : "Dans le rôle d'une œuvre d'art, il y a cette capacité à provoquer des échanges, à créer des émotions, à engager un travail dans un rapport humain avec les artistes".

Le vice-président d'ADER, Emmanuel Lesgourgues, habitué des lieux en qualité de membre du bureau mais aussi d'artiste puisqu'il a exposé ici à deux reprises (NDLR > Voir Un triptyque d'artistes à voir jusqu'au 20 mai et "Chambre d'Amis"), intervient en tant que représentant de Quasar. Quasar, c'est la collection de quelques 1.200 œuvres réalisées par 92 artistes durant les années 1980 à 2000. Emmanuel Lesgourgues en parle d'autant plus en connaisseur, que c'est son père qui l'a constituée : "Il s'était fixé 20 ans de collection. C'est une collection importante d'un point de vue quantitatif et qualitatif. Durant ces 20 ans, cela a été une histoire privée. En fin 2015, avec mes frères et sœurs, on a réfléchi au devenir de cette collection et on a décidé de la rendre publique. On a donc créé ce fond de dotation pour offrir la collection au public, avec l'idée de continuer de la gérer et à la rendre vivante. C'est un nouveau projet… on est sur nos premières expositions. C'est ici la deuxième !".

Cécile Boëté, l'adjointe à la culture, remercie les membres d'ADER, et les parents d'Erwan Le Bourdonnec, "des parents très investis" sans qui, confirme le fils, "tout cela ne serait pas possible". "Je suis heureuse de vous avoir comme partenaires. Il n'y a pas de petits lieux a dit Yann Kersalé l'an passé ; Tous les lieux qui participent au développement de l'expression culturelle et une fois de plus bravo" conclut l'adjointe.

« Dans, Dedans », c'est une exposition d'art contemporain et il n'est pas toujours aisé de décrypter les "intentions" des artistes, le premier stade de l'IRECO (NDLR : l'IRECO, c'est notre façon de regarder une œuvre : Intention de l'artiste, Réalisation de l'œuvre, capacité d'Expérimentation, Cohérence de l'œuvre dans le parcours de l'artiste et Originalité). Mais il faut y aller, d'autant plus que cette année, Franck Mas, pendant deux mois, assurera une présence, du mercredi au dimanche. "J'aurai le plaisir de transmettre les rapports à l'histoire, le rapport aux formes, aux textures, tout ce que je sais, ce qui m'a été appris par les artistes, sur les pièces exposées".

 

La Tannerie, 29 rue du Roudour, 22140 Bégard – 02.96.13.12.45 - Jusqu'au 17 septembre 2017 – Ouvert de 14h à 19h du mercredi au dimanche

Partagez cet article